For friends all around the world

Salut à tous et bienvenue sur ce blog, élaboré en parallèle à l'émission de radio Amnésia diffusée tous les mardis de 21 à 22h sur C'rock radio (cf premier post et liens) et consacrée pour l'essentiel au mouvement postpunk ainsi qu'aux autres genres musicaux qui y sont associés (coldwave, gothique, synthpop, Ebm....).
Notez bien que chaque émission (rapidement présentée ici) est téléchargeable, et n'hésitez pas à laisser un commentaire, merci!

Hi everyone and welcome on this blog, developed in parallel to the radio show Amnesia, brodcasted every Tuesday from 21 to 22h on C'rockradio (please, see the first post and links) and devoted mainly to the postpunk movement and other genres associated (coldwave,gothic, synthpop, Ebm ....).

An English translation of each post (which is often the opening of the radio show) is available near the French one (often just after the link required to download each show). Please, don't hesitate to leave a comment! Thanks.

mardi 23 septembre 2014

About the early Mute records






"Shout" par Depeche Mode pour ouvrir ce nouveau chapitre d’Amnesia, chapitre n°17 du second tome de nos aventures consacré, comme annoncé la semaine dernière et à l’occasion de mon anniversaire (donc je ferai absolument ce que je veux de la playlist et du cahier des charges  de cette émission modeste et géniale – vous voilà prévenus…), chapitre consacré donc - au label Mute.
Pour en établir la playlist, je me suis inspiré, à deux exceptions près, du très beau coffret « "Mute Audio Documents  (78-84)" coffret de 10 cds regroupant les 45t des six premières années d’existence du label : soit un total de 128 morceaux.
Je cite à présent un article paru sur le website French Violation :
«C’est à Daniel Miller qu’on doit la naissance de Mute. A la fin des années 70, cet anglais, qui parcourait alors l’Europe, revient à Londres, ville vigoureusement secouée par l’émergence du mouvement punk. Une nouvelle scène bourrée d’énergie explose et change le paysage musical de la capitale anglaise : La mode est au Do It Yourself, et Miller, bien que peu intéressé par le son du punk, admire ce côté débrouillard, fait avec les moyens du bord, qui permet à des inconnus de devenir des musiciens et de parfois trouver un public."


La playlist de cette émission sera la suivante:
-Shout (Depeche Mode)
-Ricky’s hand (Fad gadget)
-Ice Machine (Depeche Mode)
-Lady Shave (Fad Gadget)
-Situation (Yazoo)
-Los Ninos del Parque (Liaisons Dangereuses)
-Blood Money (Nitzer Ebb)
-Shake the Disease (Depeche Mode)
-Or so it seems (Duet Emmo)
-State Farm (Yazoo)
-In your memory (Depeche  Mode)
-Kebabtraüme (D.A.F.)
-Jennifer’s Veil par The Birthday Party  ---- Pour annoncer la prochaine émission consacrée au label 4AD.

Lien pour télécharger cette émission:
Link to download this amazing show: Amnesia - T2 - Chap.17

"Shout" by Depeche Mode to open this new chapter of Amnesia, Chapter number 17 of the second volume of our adventures devoted, as announced last week to the early Mute label.
To establish the playlist, I was inspired, with two exceptions, by the beautiful box "Mute Audio Documents (78-84) "  a 10 cds  box gathering the singles of the first six years of the label for a total of 128 pieces.
I quote now an article of the website French Violation:
"It's to Daniel Miller that we owe the birth of Mute. In the late 70s, this English young man, who travelled in all Europa, came back in London, a town vigorously shaken by the emergence of punk. A new energy-packed stage explodes and changes the musical landscape of the English capital: the Do It Yourself, and Miller, although not interested in the sound of punk, admire that resourceful side, made with shoestring , which allows strangers to become musicians and, sometimes, find an audience.










vendredi 15 août 2014

Re-uploaded shows




Suite à ce que j'ai annoncé pour la seconde fois il y a de cela quelques temps déjà concernant le manque de courtoisie de l'hébergeur choisi pour télécharger d'anciennes émissions ( New links to download the shows ), voici un post sur lequel je ferai les ferai figurer, et ce fur et à mesure qu'elles seront de nouveau disponibles. Soyez patients et bonne écoute!
Rappel: les douze dernières émissions postées ici sont toujours téléchargeables!

-A first Postpunk show: Amnesia - T1 - Chap.1
-A first Coldwave show: Amnesia - T1 - Chap.2
-A first Synthpop show: Amnesia - T1 - Chap.3
-A tribute to Bauhaus: Amnesia - T1 - Chap.4
-Postpunk vs New Wave: Amnesia - T1 - Chap.5
-New Wave vs Postpunk: Amnesia - T1 - Chap.6
-A first EBM show: Amnesia - T1 - Chap.8
-A tribute to Adrian Borland and The Sound (first part): Amnesia - T1 - Chap. 9
-A tribute to Adrian Borland (part two): Amnesia - T1 - Chap.9'
-A first Gothic show: Amnesia - T1 - Chap.10
-About the best bass lines ever... Amnesia - T1 - Chap.11
-About some original bands with a very personal sound: Amnesia - T1 - Chap.12
-A second Postpunk show: Amnesia - T1 - Chap.14
-Between Postpunk and New Wave (I thought...) Amnesia -T1 - Chap.15
-A third Postpunk show: Amnesia - T1 - Chap.18
-A first Industrial show: Amnesia - T1 - Chap.19
-A first Minimal show: Amnesia - T1 - Chap.20


In english:
Old fucking great shows downloadable again. Enjoy it!



dimanche 3 août 2014

A second Valentine's Day show (devoted to sex this year)





Un générique pour le moins hors normes  en ouverture de cette émission qui le sera tout autant. «Spanking» (ou  "fesser") est un titre du groupe The Haters et a été publié sur la compilation Sex-o-rama, compilation dont la pochette criarde et explicite propose aux voyeurs en tout genre les représentations de différentes pratiques sexuelles buccales. Eloignez les enfants du poste : cette émission, annoncée par le « Pussy X » des nancéens de Kas Product, est consacrée à la Saint Valentin, et plus précisément à la véritable finalité de cette fête païenne et paillarde : le sexe. D’où le titre éponyme des Sex Beat, et son refrain, dont je me plais à penser (mais je ne suis sans doute pas le seul, ô pervers et hypocrites amis) que le rythme mime les coups de reins d’un amant déluré, et qui prend par ailleurs une résonance particulière pour tout auditeur français…
Le sexe est une thématique qui a inspiré bien des artistes, en particulier, sans doute, dans les genres musicaux qui font le sel de cette émission modeste, géniale, et, ce soir, particulièrement osée. De fait, le rock a toujours senti le soufre, et ce depuis les déhanchements suggestifs d’Elvis, et nombre de managers plus ou moins inspirés  se sont servis de cet aspect des choses pour faire la une des tabloïds, effrayer le bourgeois, et, faire vendre. Aussi la liste est elle longue de ces groupes dont le patronyme renvoie au bas corporel. La preuve avec la playlist de l'émission.

Cette playlist sera la suivante:
-Sex beat (Sex beat)
-The connection is obvious (Coïtus interruptus)
-Please don’t kiss (Gilded Youth)
-In my room (Libido Blume)
-Body to body (Front 242)
-Swallow it (Fad gadget)
-Sexe (Buzz)
-Tales of Taboo (Karen Finley)
-The Trial (Sex Story)
-Magnetorgy (K2)
-Too drunk to fuck (Dead Kennedys)
-Some say… (Tangible Joy)
-Master and Servant par Depeche Mode ---- Pour annoncer la prochaine émission, consacrée aux débuts du label Mute.


Lien pour télécharger cette émission:
Link to download this fucking show: Amnesia - T2 - Chap.16



An abnormal generic to open this show: "Spanking" is a song by The Haters and was released on the Sex-o-rama compilation, whose shrill -and explicit- cover offers each voyeur different representations of oral sex. Keep children away from the post: this show, announced by the Kas product's song "Pussy X"  is devoted to Valentine's Day, and more precisely to the true purpose of this pagan feast: sex. Hence the first real track of the show, the eponym song by Sex Beat, and its refrain, which I like to think (but I'm probably not the only one,  perverse and hypocritical friends...) that the rythm is miming the kidney bangs of a cheeky lover,

Sex is a subject that has inspired many artists, especially, no doubt, in genres that are the salt of this modest but great show, and tonight especially daring show. In fact, rock has always reeked of heresy, and that since the suggestive danse of Elvis, and many of more or less inspired managers have used it in order to be on the  tabloids front page, scare the bourgeoisie, and ... sell. So, long is the list of those bands whose name refer to this particular part of our anatomy. Proof with the playlist of the show, just above.




(comme ça, y'en a pour tous les goûts...)

samedi 12 juillet 2014

Just another great and minimal show





"A Means to an End" par Bakterielle Infektion en ouverture de ce nouveau chapitre d’Amnesia, chapitre 15 du second Tome que, pour des raisons diverses et variées, mais toutes manquant de charme et d’érotisme (érotisme dont il sera cependant question prochainement), je n’ai pas eu le temps de beaucoup travailler. Pas de thématique particulière durant cette émission mais, je l’espère, l’occasion pour vous de quelques découvertes musicales, en ce sens que j’ai pour l’occasion puisé mon inspiration dans la très belle série de compilations de notre ami Mike de S-H-M, série qui, au fur et à mesure des quelques cent cds qui la compose, m’a été l’occasion de découvrir un certain nombre de petites perles de minimale wave, autant de titres que je souhaite donc partager avec vous ce soir.
La playlist, enfin, sera organisée en deux temps : une première moitié de titres electro et une seconde de morceaux dans la composition desquelles se sont subrepticement glissés des instruments plus traditionnels (guitare et basse en particulier).

Cette playlist sera la suivante:  
-A Means to an End (Bakterielle Infektion)
-Sauf Oder Stirb (Silvia)
-Bockwurst à la maîtresse (Asmus Tietchens)
-Zennor (Goat)
-Liquid Observations (Twice a Man)
-Techno Logg (Steril)
-Desert Beacon (Sunset Selection)
-Just Pretend (Department S)
-Visions (Fall Of Saïgon)
-Jungle Song (Minimal Man)
-Laugh at breakage (Perfect Vision)
-Prey Room (V-Sor-X)
-Double Heart (Robert Rental)
-Amsterdam (Kissing The Pink)
-Pussy X par Kas Product ---- Pour annoncer la prochaine émission consacrée à la Saint Valentin et au sexe (en tant que finalité…)

Lien pour télécharger cette émission:
Link to download this show: Amnesia - T2 - Chap.15



"A Means to an End" by Bakterielle Infektion to open this new chapter of Amnesia, chapter number 15 of the second volume that I didn't really have the time to work (for varied and diverse reasons, but all of them lacking charm and eroticism (eroticism it will however be  talked about during the next show)). No particular theme during this show but, I hope, the opportunity for you to discover some rare music, in the sense that I have found my inspiration in the beautiful series of compilations of our friend Mike (of the SHM project), series of more than an hundred cds.  Thanks to them I had the chance to discover a number of small beads of minimal wave, many  songs  I want to share with you. 
The playlist will finally be organized in two phases: a first half with electro tracks, 
and a second with 
more "traditional" instruments (guitar and bass in particular) taking part in the composition.



samedi 21 juin 2014

Dark music in Sheffield


PAUL COOKLIN THE CHIMNEY HOUSE, BLACK AND WHITE PRINT

"Dreams to Fill the Vacuum" par I'm so Hollow pour ouvrir ce nouveau chapitre d’Amnesia, chapitre n°25 du troisième tome de notre voyage dans le temps et, avec cette émission, dans l’espace, puisqu’il sera consacré à la ville de Sheffield. D’où, aussi, le générique d’ouverture, extrait de la bande originale du film «The Full Monty», célèbre comédie anglaise  sortie en 97 et ayant donc pour cadre la ville de Sheffiel à l’époque, le début des 80’s, où elle subissait de plein fouet la crise de la métallurgie. Cette morosité économique fit de nombreuses victimes parmi les ouvriers dont l’horizon ne se limitait plus alors qu’aux usines désaffectées et autres friches industrielles.
Cabaret Voltaire et Human League: une même ville, une même époque, des influences communes, mais des parcours différents, Dada contre Warhol, regard pessimiste posé sur le monde contre vision poptimiste des choses pour affronter le monde. Bien que moins prolifique que ses voisines Manchester ou Liverpool, Sheffield a cependant vu éclore quelques groupes renommés, connus et reconnus dans le genre qui nous intéresse dans l’émission, et nous allons essayer de comprendre pourquoi.

La playlist sera la suivante:
-Dreams to Fill the Vacuum (I'm so Hollow)
-Mother Moon (Artery)
-Metal Boys (Hobbies Of Today)
-I Know How (Disease)
-I don't know (I'm so hollow)
-The past seven days (Raindance)
-Witness to a scream (In the Nursery)
-Somewhere (The Dance Society)
-Disco Disaster (The Future)
-Nagasaki’s child (They must be russians)
-New girls neutrons (Vice versa)
-Brigade (Clock Dva)
-Cabaret Voltaire (Cabaret Voltaire )
-Being boiled (version de 78)
-Cavity / First Communion par Christian Death pour annoncer la prochaine émission, consacrée à l’histoire chaotique groupe essentiel. 

Lien pour télécharger cette émission:
Link to download this show: Amnesia - T3 - Chap.25


"Dreams to Fill the Vacuum" by I'm so Hollow to open this new chapter of Amnesia, Chapter number 25 of the third volume of our trip through time and, with this show, through space, cause it is devoted to the city of Sheffield. Hence, too, its "opening track", taken from the soundtrack of the film "The Full Monty", a famous British comedy output in 97 and therefore part of the city of Sheffield at the time, the early 80's, when it suffered the brunt of the metallurgy crisis . This economic gloom made numerous victims among the workers whose horizon would now be  limited  by disused factories and other industrial sites.
Cabaret Voltaire and the Human League: the same city, the same time, common influences but different routes, Dada against Warhol, pessimistic vision of the world against poptimiste vision to face the world. Though less prolific than its neighbors Manchester or Liverpool, Sheffield, however, witnessed the rise of some renowned, known and recognized bands in the genre we are interested in this show, and we will try to understand why.

mercredi 4 juin 2014

A Tribute to The Human League


Avant...



"The Path  of Least Resistance", extrait de leur premier album «Reproduction» pour ouvrir ce nouveau chapitre d’Amnesia, chapitre n°14 consacré, comme annoncé la semaine dernière par leur premier single, «Being Boiled» au groupe anglais Human league. Il me semblait en effet intéressant de parler de ce groupe en ce qu’il a, durant la première partie de son existence -c'est à dire entre ses débuts à Sheffield et le moment où il a été se perdre aux Amériques- couvert une part non négligeable du spectre musical qui fait le sel de cette émission modeste et géniale. 

Pour preuve, la playlist en sera la suivante:
-The Path  of Least Resistance
-Empire State Human
-A crow and a Baby
-The black hit of space
-I don’t depend on you (The Men)
-Optimum Chant (BEF)
-Boys and Girls
-The sound of the crowd
-Seconds
-Hard Times
-The lebanon
-Betrayed
-Uptown Apocalypse (BEF)
- No Time
- Marianne 
(Je sais, il manque un titre de The Future, mais attendez le prochain post...)

Lien pour télécharger cette émission:
Link to download this show: Amnesia - T2 - Chap.14



"The Path of Least Resistance", taken from their debut album "Reproduction" to open this new chapter of Amnesia, Chapter n°14 devoted, as announced at the end of the last show   
by their first single, "Being Boiled", to the English band The Human League. Indeed: it seemed interesting to me to run a show about this group cause it has, during the first part of its existence (I mean between its debut in Sheffield and when it lost itself in  America), covered a significant part of the musical spectrum that is the salt of this modest and brilliant show. 

As proof, the playlist just abbove!




Après...











jeudi 22 mai 2014

A propos du livre "Ian" : interview de Pauline Picot




Pour le plaisir... et l'introspection. 
"Transmission" par Joy Division (titre enregistré live à la BBC) pour ouvrir ce nouveau chapitre d’Amnesia, chapitre n°27 du troisième tome de nos aventures qui sera consacré, comme annoncé lors de la dernière émission par leur titre The Sound of Music non pas à Joy Division, ni même à Ian Curtis, mais, à l’occasion de l’anniversaire de la mort de ce grand monsieur des musiques obscures, à Ian, second livre de l’auteure lyonnaise Pauline Picot sorti chez Quartett le 18 mars de cette année 2014. Pauline Picot est auteure et étudiante-chercheuse en études théâtrales à l’ENS de Lyon. Ses recherches se portent sur les relations entre affections hystériques, traitements hypnotiques et dispositif théâtral au XIXème siècle et son livre Ian est une libre variation autour de la vie et de la musique de Ian Curtis, chanteur du groupe Joy Division.

Pour en parler, j’ai eu le plaisir de rencontrer l’auteure, et ce chapitre d’Amnesia sera organisé autour de notre échange, et entrecoupé de titres de Joy ou d’autres formations, titres choisis par l’un ou l’autre des deux interlocuteurs. Ainsi, nous entendrons par exemple la voix de Ian Curtis enregistrée par Bernard Summer lors d’une séance d’hypnose régressive visant sans doute à tenter de percer ce qui constituait son mal-être, la transcription de cette séance servant de support au dernier chapitre « Voix » du livre Ian  de Pauline Picot.
Ce livre fut pour moi l’occasion d’une belle rencontre et j’espère que cette émission, à destination des curieux et des vrais amateurs de musique (celle qui, à l'instar du livre, questionne et dérange) vous donnera envie d’en savoir un peu plus. Les références bibliographiques seront très prochainement portées sur le blog.
La playlist comporte des titres de Joy Division, bien sûr, mais aussi de Bauhaus, de Wall of Death et de Wu Lyf. 

Lien pour télécharger cette émission:
Link to download this show: Amnesia - T3 - Chap.27





Joy Division Documentary - Ian's Past Regression Therapy